S'inscrire à la newsletter

Textes officiels

Les programmes officiels prévoient que la Shoah soit abordée en classe dès l’école élémentaire, puis approfondie à différents stades du parcours secondaire général, technologique et professionnel.

Expositions temporaires

Le Mémorial de la Shoah conçoit régulièrement des expositions temporaires faisant l'objet de sites Internet. Consultez le catalogue.

Actualités

19 décembre 2013 : Remise des prix du Concours national de la Résistance et de la Déportation

Le 19 décembre 2013, seront remis à la Sorbonne les prix du Concours national de la Résistance et de la Déportation, en présence de Vincent Peillon, ministre de ...

Des expositions itinérantes pour les établissements scolaires

Parmi les expositions louées prochainement : Le génocide des Tutsi au Rwanda louée par le lycée René Auffray à Clichy du 6 janvier au 14 février 2014, ...

27 janvier 2014 : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste

La Journée internationale à la mémoire des victimes de l’Holocauste, instituée à l'initiative des ministres de l’Éducation des États ...

expo

Crédit : D.R

Les expositions itinérantes du Mémorial de la Shoah

Un outil d’accompagnement pour l’enseignement de l'histoire de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah a développé depuis de nombreuses années des actions de sensibilisation destinées aux écoliers, collégiens, lycéens mais aussi aux étudiants et aux enseignants. À cette fin, le Mémorial de la Shoah a conçu et réalisé plusieurs expositions itinérantes sur l’histoire de la Shoah et les génocides du XXe siècle. Elles abordent les différentes thématiques de la Shoah illustrées par une iconographie comprenant des photographies d’époque mais également des documents d’archives, des cartes et des lexiques.

Chaque panneau d’expositions, fruit d’un travail collaboratif entre des historiens, des formateurs et le Mémorial de la Shoah, propose une synthèse des connaissances et la présente de façon didactique grâce à un graphisme dynamique.

Faire venir une exposition itinérante

Les expositions sont mises à la disposition des établissements scolaires, des collectivités territoriales, associations et structures qui en font la demande auprès du service des expositions itinérantes. Les caisses sont à retirer au Mémorial de la Shoah, le transport est à la charge des emprunteurs. Les caractéristiques techniques et les descriptions des expositions sont disponibles dans le catalogue des expositions sur le site internet : www.memorialdelashoah.org.

Renseignements : Caroline François
Tél. : 00 33 1 53 01 17 09
caroline.francois@memorialdelashoah.org

Des livrets d’accompagnement pédagogique des expositions itinérantes ont été réalisés afin de faciliter le travail préparatoire des professeurs et de permettre aux élèves d’observer, questionner et comprendre les documents figurant sur les panneaux des expositions. Ils sont disponibles en téléchargement sur le site Internet du Mémorial de la Shoah et sur demande.
Tél. : 01 53 01 17 09
caroline.francois@memorialdelashoah.org

Liste des expositions disponibles


Expositions généralistes

• La Shoah en Europe

Cette exposition propose une vision globale de la Shoah en Europe, de la montée du nazisme au procès de Nuremberg. Elle retrace les différentes étapes de la persécution des Juifs, des premières exclusions jusqu’à la mise en place de la « Solution finale »,

Descriptif des éléments
28 panneaux de 60 (l) x 120 (h) cm et 14 panneaux : 35 cm (h) x 25 cm (l)
Superficie nécessaire : salle de 80 m²


• Les Juifs de France dans la Shoah

À travers l’évocation de l’antisémitisme érigé en politique d’Etat, des formes d'exclusion des Juifs de la société française et des conséquences de la collaboration, elle met en évidence le tournant dramatique que constitue l’année 1942 pour le sort des populations juives en France.

Descriptif des éléments
30 panneaux de dimensions 80 cm (l) x 100 cm (h)
Superficie nécessaire : salle de 60 m².


• Auschwitz-Birkenau

Le camp d’Auschwitz occupe une place tout à fait singulière dans l’histoire de la Shoah. C’est là que l’assassinat des Juifs par l’Allemagne nazie a été mis en œuvre sur la durée la plus longue, avec les moyens techniques les plus perfectionnés et, au final, le bilan meurtrier le plus lourd : près d’un million de morts, dont 865 000 personnes gazées dès l’arrivée des convois.

Descriptif des éléments
23 panneaux de 70 (l) x 100 (h)
Superficie nécessaire : salle de 40 m²


• Les génocides du XXe siècle

Génocide : destruction physique, intentionnelle, systématique et planifiée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe ethnique, national, racial ou religieux. La spécificité de cette infraction est mise en évidence dans cette exposition par une étude comparée des « génocides avérés », des événements où la preuve du génocide est administrée au-delà d’un doute raisonnable. Cette comparaison porte sur la Shoah, le génocide des Arméniens, celui des Tutsi.

Descriptif des éléments
25 panneaux 70 (l) x 100 (h)
Superficie nécessaire : salle de 70 m2


Expositions Focus Historique

• La Nuit de Cristal

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 se déchaine une vague de violence contre les Juifs en Allemagne et en Autriche. Appelée Nuit de Cristal en raison des nombreuses vitrines brisées, cette première grande manifestation de violence antisémite, orchestrée par le pouvoir nazi a pour but d’accélérer l’émigration des Juifs, jugée trop lente.

Descriptif des éléments
16 panneaux de 80(l) x 100 cm (h)
Superficie nécessaire : salle de 70 m²

• Le ghetto de Varsovie

L’histoire du ghetto de Varsovie, de sa création à l’automne 1940 à sa destruction le 16 mai 1943 après la révolte héroïque des combattants contre l’armée allemande.

Descriptif des éléments
13 panneaux de 80 cm (l) x 120 cm (h)
Superficie nécessaire : salle de 40 m²


• L’histoire de l’Affiche rouge

Composé de 23 communistes, le réseau Manouchian effectue de nombreux attentats et actes de sabotages contre l’occupant nazi. Le 21 février 1944, ils sont exécutés après un simulacre de procès organisé par le tribunal militaire allemand. Réalisée par les services de propagande allemands en France, publiée à 15 000 exemplaires et placardée dans tout Paris, l’Affiche rouge constitue une opération de propagande d’envergure contre la Résistance.

Descriptif des éléments
22 panneaux de 65 (l) x 95 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 40 m²


• Procès des grands criminels de guerre devant le Tribunal militaire international, Nuremberg.14 novembre 1945-1er octobre 1946

Le 20 novembre 1945 s’ouvre à Nuremberg, le procès intenté par le Tribunal militaire international aux principaux responsables politiques, économiques et militaires du régime nazi. Inaugural, Nuremberg l’a été à plus d’un titre : en créant la notion de « crime contre l’humanité », en associant aux documents écrits des images comme preuves, et en filmant le procès pour le constituer en archive historique.

Descriptif des éléments
41 panneaux de 100 cm (l) x 125 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 100 m²


• Le génocide des Tutsi au Rwanda

En 1994, en moins de cent jours, furent exterminées plus d’un million de personnes au Rwanda. L’exposition retrace l’histoire des génocides qui ont jalonné le XXe siècle puis s’attache plus précisément à décrire le génocide rwandais reprenant l’histoire du conflit entre Tutsis et Hutus, le contexte dans lequel eut lieu le génocide et présente des dessins réalisés par des enfants témoins du génocide.

Descriptif des éléments
Dimensions : 14 panneaux de 65 (l) x 95 cm (h)
Superficie nécessaire : salle de 50 m²


Expositions thématiques

Paroles d’étoiles, mémoire d’enfants cachés 1939-1945

Cette exposition, essentiellement composée de photographies et de témoignages, donne la parole aux enfants rescapés de la Shoah.

Descriptif des éléments
Dimensions : 33 panneaux de 67,5 cm (l) x 112 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 100 m²


Les Justes de France

Cette exposition présente les actions de sauvetage qui se développent au sein de la population en réaction à la persécution des Juifs en France, entre autres, l’intervention au sein même des camps d’internement, le passage clandestin des frontières, la fabrication de faux-papiers civils ou religieux, l’accueil dans les villages-refuges…

Descriptif des éléments
Deux formats possibles selon la superficie de l’espace d’accueil.
Petit format :
18 panneaux de 70 cm (l) x 100 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 50 m²

Grand format :
42 présentoirs en bois évoquant l’histoire de plus de 100 Justes, 45 panneaux d’informations complémentaires
Superficie nécessaire : salle de 150 m2


Le CDJC 1943-2013 : documenter la Shoah

Le Centre de documentation juive contemporaine (CDJC) a été créé en avril 1943 à Grenoble à l’initiative d’Isaac Schneersohn. Fondateur d’une historiographie, premier centre d’archives sur le génocide accessible aux chercheurs et au public, lieu de mémoire des Juifs de France, le CDJC se confond aujourd’hui avec la mémoire de la Shoah dont il est l’un des dépositaires les plus importants.

Descriptif des éléments
15 panneaux de 90 cm (l) x 120 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 40 m²


Sport, sportifs et jeux olympiques dans l’Europe en guerre (1936-1948)

En glorifiant le corps des athlètes, les disciplines sportives deviennent synonymes d’embrigadement des populations, de propagande idéologique et d’arme diplomatique. Mais le sport est aussi un espace de résistance au nazisme.

Descriptif des éléments
22 panneaux de 70 (l) x 100 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 40 m²


• Le sport européen à l’épreuve du nazisme, des Jeux Olympiques de Berlin aux Jeux Olympiques de Londres, 1936-1948.

Entre 1936 et 1948, une « Europe nouvelle du sport » se met en place : contrôle totalitaire des pratiquants et des spectateurs, collaboration sportive avec l’occupant, politiques d’exclusion des athlètes jugés indésirables, supplices particuliers infligés aux champions déportés. À rebours, le sport a pu servir de réarmement moral et corporel pour les minorités opprimées, pour les résistants, et même pour certains prisonniers des camps.

Descriptif des éléments
13 modules en bois auto-portant comportant textes, documents et vitrines, 7 structures métalliques avec vitrines.
Superficie nécessaire : salle de 180 m²


Expositions biographiques


• Hélène Berr, « une vie confisquée »

D’une qualité littéraire rare, ce journal intime écrit en 1942 par une jeune étudiante juive parisienne décrit avec sincérité les interrogations d’une jeune fille française brutalement mise à l’écart de la société, et décrit la période de l’Occupation allemande à Paris.

Descriptif des éléments
Deux formats possibles selon la superficie de l’espace d’accueil.
Petit format :
20 panneaux de 70(l) x 100 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 40 m²

Grand format :
17 modules en bois
Superficie : salle de 100 m²


• Benjamin Fondane, « Roumanie, Paris, Auschwitz, 1898-1944 »

Benjamin Fondane, poète, penseur, cinéaste et dramaturge, disparaît tragiquement dans la Shoah. Bouillonnant intellectuel, juif, roumain et francophone, il contribue aux avant-gardes dans la France de l’entre-deux-guerres et tisse un réseau d’amitiés avec les personnalités marquantes de son temps (Artaud, Bachelard, Brancusi, Camus, Cioran, Man Ray).

Descriptif des éléments
13 panneaux de 110(l) x 100 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 40 m²

• Alfred Nakache, « le nageur d’Auschwitz »

L’exposition rend hommage et retrace le parcours de ce champion de natation exceptionnel qui fut exclu de la société française par les lois de Vichy parce que né Juif, et qui malgré sa déportation a su trouver la force de revenir au plus haut niveau de la natation.

Descriptif des éléments
20 panneaux de 65 cm (l) x 95 cm (h).
Superficie nécessaire : salle de 50 m²


Expositions Art


• Mus, Mouse, Maus, Variations suédoises autour de la BD d’Art Spiegelman

À travers les créations des auteurs de bande dessinée suédois, cette exposition souligne aussi bien la valeur patrimoniale de l’œuvre d’Art Spiegelman que l’utilisation du 9e art comme support pour la transmission de l’histoire de la Shoah.

Descriptif des éléments
26 cadres (52x52 cm)
1 kakemono
1 bâche d’introduction
Superficie nécessaire : salle de 60 m²


• Dans les pas des disparus, photographies de Matt Mendelsohn

Cette exposition propose de découvrir les images de Matt Mendelsohn réalisées lors des recherches menées avec son frère Daniel en préalable à l’écriture du roman Les Disparus (éd. Flammarion, 2007). 34 photographies originales, ainsi que des lettres et photographies de famille évoquées dans l’ouvrage de Daniel Mendelsohn sont présentées, permettant de parcourir leur émouvante quête familiale.

Descriptif des éléments
32 panneaux, 34 tirages photographiques
Superficie nécessaire : salle de 50 m²


Circulation des expositions itinérantes dans les lycées d’Ile de France du 1er janvier au 1er juillet 2013.

Sur l'année 2014, le Mémorial de la Shoah a déjà prévu 40 locations d’expositions itinérantes dans les établissements scolaires, dont 5 locations hors Ile-de-France.


Visions des jeunes franciliens des camps d’Auschwitz-Birkenau : 14

Lycée Racine, Paris 8ème, du 3 au 10 février.

IFPM, Nanterre (92), du 10 au 17 février.

CFA IGS, Paris 10ème, du 17 au 24 février.

Lycée Saint-Michel des Batignolles, Paris 17ème, du 3 au 7 mars.

Lycée Marie Laurencin, Mennecy (91), du 7 au 14 mars.

Lycée Théophile Gautier, Paris 4ème, du 14 au 21 mars.

Lycée Charlemagne, Paris 4ème, du 21 au 28 mars.

Lycée Jehan de Chelles, Chelles (77), du 28 mars au 4 avril.

Lycée Darius Milhaud, Le-Kremlin-Bicêtre (94), du 4 au 11 avril.

Lycée ORT Daniel Mayer, Montreuil (93), du 25 avril au 2 mai.

Lycée La Tour des Dames, Rozay-en-Brie (77), du 2 au 9 mai.

Lycée Lakanal, Sceaux (92), du 12 au 19 mai.

Lycée International, Saint-Germain-en-Laye (78), du 19 au 26 mai.

Lycée Marie Curie, Versailles (78), du 26 mai au 1er juin.


Le génocide des Tutsi au Rwanda : 6

Lycée René Auffray, Clichy (92), du 6 janvier au 14 février.

Lycée Condorcet, Montreuil (93), du 7 au 21 mars.

Collège Auguste Renoir, Asnières-sur-Seine (92), du 14 au 28 mars.

Lycée Marcel Pagnol, Bondy (93), du 31 mars au 11 avril.

Groupe Scolaire de l’Alliance, Pavillon-sous-bois (93), du 7 avril au 7 mai.

Lycée Léonard de Vinci, Saint-Germain-en-Laye (78), du 25 avril au 9 mai.


L’Affiche Rouge : 4

Collège Henri IV, Nay (64), du 20 janvier au 10 février.

Lycée Louis de Broglie, Marly-le-Roi (78), du 3 au 14 février.

Lycée Robert Schuman, Dugny (93), du 3 au 17 mars.

Lycée International, Saint-Germain-en-Laye (78), du 31 mars au 11 avril.


La Shoah en Europe : 3

Lycée Buffon, Paris, du 6 janvier au 21 janvier.

Lycée Gustave Eiffel, Varennes-sur-Seine (77), du 27 janvier au 10 février.

Lycée Marie Curie, Echirolles (38), du 15 mars au 2 avril.

Les Justes de France : 2

Collège Sainte-Marie, Chartres (28), du 7 au 17 janvier.

CFA Saint-Jean, Saint-Prix (95), du 17 mars au 29 mars.


Le ghetto de Varsovie : 2

Lycée Voltaire, Paris, du 15 janvier au 29 février.

Etablissement Saint-Pierre, Brunoy (91), du 6 au 20 janvier.

Les Juifs de France dans la Shoah : 2

Lycée Marie Curie, Echirolles (38), du 15 mars au 2 avril.

Lycée Marcel Pagnol, Bondy (93), du 17 mars au 31 mars.

Paroles d’étoiles : 2

Ecole Maimonide, Boulogne (92), du 13 janvier au 27 janvier.

Institut du Saint-Esprit, Beauvais (60), du 3 février au 14 février.

Sport, sportifs et J.O dans l’Europe en guerre : 2

Lycée Jean-Pierre Timbaud, Brétigny-sur-Orge (91), du 7 janvier au 21 janvier.

Ecole Maimonide, Boulogne (92), du 28 avril au 12 mai.

Auschwitz : 2

EREA La Tour du Mail, Sannois (95), du 3 mars au 17 mars.

Groupe Scolaire de l’Alliance, Pavillon-sous-Bois (93), du 7 avril au 7 mai.


La Nuit de Cristal : 1

Lycée Agricole Bougainville, Brie-Comte Robert, (77), du 23 janvier au 6 février.