S'inscrire à la newsletter

Textes officiels

Les programmes officiels prévoient que la Shoah soit abordée en classe dès l’école élémentaire, puis approfondie à différents stades du parcours secondaire général, technologique et professionnel.

Utiliser les ressources

Enseignement élémentaire

Depuis 2002, la question de l’extermination des Juifs est au programme de CM2. Retrouvez ici toutes les ressources mises à disposition des enseignants du primaire.

Enseignement secondaire

Le travail préparatoire, dans le cadre du cours sur le nazisme, donne des clefs de lecture aux élèves, tant sur la politique génocidaire que sur la politique belliciste d’Adolf Hitler. De nombreux documents d'archives et textes historiques sont disponibles afin d'aider les professeurs à préparer le cours.

Visites pédagogiques

organiser un voyage

Organiser un voyage d'étude

Dans le prolongement des cours dispensés en classe, et en lien avec les programmes scolaires, le professeur peut choisir de confronter ses élèves avec des sites historiques.

Formations

Offres de formations

 Des séminaires de formation initiale et continue peuvent être organisés en partenariat avec les rectorats, les universités et toute autre institution de formation.

Publications en ligne

L’enseignement de l’histoire de la Shoah est un sujet en constante évolution et faisant l’objet de nombreux colloques, séminaires et publications.

Actualités

19 décembre 2013 : Remise des prix du Concours national de la Résistance et de la Déportation

Le 19 décembre 2013, seront remis à la Sorbonne les prix du Concours national de la Résistance et de la Déportation, en présence de Vincent Peillon, ministre de ...

Des expositions itinérantes pour les établissements scolaires

Parmi les expositions louées prochainement : Le génocide des Tutsi au Rwanda louée par le lycée René Auffray à Clichy du 6 janvier au 14 février 2014, ...

27 janvier 2014 : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste

La Journée internationale à la mémoire des victimes de l’Holocauste, instituée à l'initiative des ministres de l’Éducation des États ...

txt_off

Crédit : D.R

Les programmes officiels prévoient que la Shoah soit abordée en classe dès l’école élémentaire, puis approfondie à différents stades du parcours secondaire général, technologique et professionnel.
Lorsque ces programmes avaient été rédigés, le parti avait été pris d'associer le génocide des Juifs à celui des Tziganes. à la lumière des récentes études historiques, nous pensons qu’il est justifié de les dissocier.
La plupart du temps, il est conseillé aux enseignants d’inscrire cet enseignement dans le cadre plus large de l’étude de l’Allemagne nazie et des systèmes totalitaires, ainsi que dans celui des « violences » qui ont jalonné le XXe siècle, en particulier au cours des deux guerres mondiales.

ECOLE ÉLÉMENTAIRE

Le cycle des approfondissements (CE2, CM1, CM2) inclut en histoire l’étude de toutes les grandes périodes qui seront approfondies au collège. Le XXe siècle est en particulier étudié sous l' angle de ses « violences », avec une focalisation sur deux points spécifiques :

Les « deux conflits mondiaux » 

Le « crime contre l’humanité » que constitue « l’extermination des Juifs et des Tziganes par les nazis »

L'enseignement de la Shoah à l'école élémentaire

Note de service 2008-85 du 3 juillet 2008, paru au BOEN, le 17 juillet 2008

Télécharger ( .pdf - 31,15 KB )

Extrait des progressions pour le Cycle 3

 Arrêté du 21 novembre 2011, paru au BOEN, le 5 janvier 2012

Télécharger ( .pdf - 43,63 KB )

COLLÈGE

L’étude de la Shoah se fait en classe de troisième. Durant cette année, le quart du programme d’histoire est consacré aux « guerres mondiales » et aux « régimes totalitaires ».
C’est dans ces deux cadres que les enseignants abordent le génocide des Juifs. Cet enseignement s’inscrit au croisement de deux grandes thématiques abordées en cours :

L’idéologie nazie dont l’antisémitisme constitue la substance centrale 

La « guerre d’anéantissement » de 1939-1945, dont la Shoah est l’une des composantes majeures

Les enseignants sont aussi incités à approfondir le sujet des « camps de la mort », généralement par l’étude d’Auschwitz, lieu de l’assassinat des Juifs de France. Une focale sur l’action génocidaire des « Einsatzgruppen » à l’Est est également suggérée.

LYCÉE

Séries générales

Le programme des premières s’articule autour de trois grands thèmes, le plus dense portant sur « la guerre au XXe siècle ». Un autre thème fait le point sur ce « siècle des totalitarismes ».
Le livret d’accompagnement des enseignants insiste sur l’accent qu’il convient de mettre, dans ces deux cadres, sur « l’étude de la politique nazie d’extermination des Juifs et des Tsiganes », qui « constitue un élément capital pour comprendre la nature du conflit et son importance dans l’histoire contemporaine. Elle passe par le rappel de la distinction qui, au sein de l’univers concentrationnaire, sépare camps de concentration et camps d’extermination e par l’analyse de ce qu’est un génocide. Tous ces domaines ont fait l’objet de nombreux travaux scientifiques. Ils exigent d’être présentés avec une rigueur excluant toute approximation ».

Séries technologiques

Le programme d’histoire des premières technologiques est consacré pour un tiers environ au thème « Guerres et paix, 1914-1946 », avec des variantes en fonction des différentes filières et spécialisations.
En première STG, l’accent est par exemple mis sur le XXe siècle comme siècle des guerres et génocides, allant de celui des Arméniens à la Shoah. En première ST2S, l’étude de la Shoah est intégrée dans la partie « conflits mondiaux ». Les enseignants ont la possibilité de compléter ce cycle par un sujet d’étude au choix, dont l’un d’eux porte sur l’histoire du complexe d’Auschwitz.

Séries professionnelles

L’enseignement professionnel prévoit une étude beaucoup plus sommaire, et par ailleurs facultative, de ces questions. En classes préparatoires et CAP, les « guerres et conflits en Europe au XXe siècle » constituent l’un des quatre sujets d’étude parmi lesquels trois, au libre choix de l’enseignant, doivent être abordés en cours d’histoire. L’enseignant a la possibilité de construire son cours autour d’une ou plusieurs « situations ». Le « génocide juif » comme « crime contre l’humanité » constitue l’une des « situations » du thème « guerres et conflits en Europe ».