• rampe Auschwitz

    25-28 janvier 2015 : "Les jeunes contre l’oubli", un séminaire national exceptionnel de lycéens sur la transmission de la Shoah

    Le Mémorial de la Shoah en partenariat avec 12 lieux de mémoire en France, a mis en place une initiative exceptionnelle : elle permet à 70 lycéens porteurs de la mémoire de ces lieux d’échanger et d’affirmer leur engagement pour la perpétuation du souvenir de la Shoah en l’inscrivant au cœur d’une démarche historique et citoyenne.

  • Page d'accueil mini-site Les libérations des camps et le retour des déportés

    Un site-ressource pour préparer le CNRD 2015

    Un mini-site internet destiné aux enseignants abordant, via des témoignages de rescapés
    et des photographies, les formes multiples de « libération » des camps, le retour des déportés et la découverte en 1945 de l’univers concentrationnaire et du processus d’extermination des Juifs.

  • Libération des camps

    Concours national de la résistance 2014-2015

    Le Concours national de la Résistance et de la Déportation vise à transmettre aux jeunes générations l'histoire et la mémoire de la Résistance et de la Déportation.
    Pour l'année 2014-2015, le thème retenu est La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire.

  • L'exposition "Vision des camps d'Auschwitz-Birkenau par les jeunes franciliens"

    Des expositions itinérantes pour les établissements scolaires

    Le Mémorial a conçu une vingtaine d'expositions itinérantes sur l’histoire de la Shoah et les génocides du XXe siècle. Elles abordent les différentes thématiques de la Shoah illustrées par une iconographie comprenant des photographies d’époque mais également des documents d’archives, des cartes et des lexiques. Ces expositions peuvent être louées par les établissements scolaires qui en font la demande.

  • Vue intérieure du Mémorial de la Shoah

    Le Mémorial de la Shoah à Drancy

    Complémentaire du Mémorial de la Shoah de Paris, ce Mémorial de la Shoah situé en face de l’ancien camp d’internement de Drancy propose des activités spécifiques pour les scolaires et les enseignants.

activité_home  

L’enseignement de l’histoire de la Shoah nécessite une formation solide et une préparation rigoureuse de la part des enseignants. Il reste essentiel de partir des textes officiels pour préparer son cours et de l’expérience de professeurs et pédagogues compétents.

Des lycéens dans l'exposition permanente du Mémorial de la Shoah

Crédit : Florence Brochoire

Visites des lieux de mémoire

Dans le prolongement des cours dispensés en classe, et en lien avec les programmes scolaires, le professeur peut choisir de confronter ses élèves avec des sites historiques. 

S'inscrire à la newsletter

Textes officiels

Les programmes officiels prévoient que la Shoah soit abordée en classe dès l’école élémentaire, puis approfondie à différents stades du parcours secondaire général, technologique et professionnel.

ACTUALITES

Réédition de l'Album d'Auschwitz

Janvier 2015, le réseau Canopé et la Fondation pour la Mémoire de la Shoah rééditent l’Album d’Auschwitz. Cette parution est accompagnée ...

Un site ressource pour préparer le Concours National de la Résistance et de la Déportation 2015

Le Mémorial de la Shoah a mis en place pour l’année 2014 – 2015 des activités et des ressources spécifiques pour les classes et pour les enseignants, ...

« Les jeunes contre l’oubli » : Séminaire national exceptionnel de lycéens sur la transmission de la Shoah (25-28 janvier 2015)

La Journée internationale à la mémoire des victimes de l’Holocauste, instituée à l'initiative des ministres de l’Éducation des États ...

Une initiative originale d'une classe de Troisième

En juin 2014, Hélène Combe, professeur d’Éducation musicale au collège Vallon des Pins à Marseille, a créé avec ses élèves de ...

Les Lieux

Izieu maison

La Maison des enfants d'Izieu

 La Maison d'Izieu perpétue le souvenir des 105 enfants et des adultes juifs qui y avaient trouvé refuge à partir de mai 1943. Sur ordre de Klaus Barbie, quarante-quatre enfants et sept adultes furent arrêtés le 6 avril 1944, puis déportés. L’éducatrice Léa Feldblum fut l’unique survivante.